Blog Hildegarde

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog

Plantes recommandées

b2ap3_thumbnail_hysope_1.jpg

L'hysope

Hildegarde recommande de ne pas prendre de l'hysope seule ou seulement avec de l’eau ou du vinaigre car elle est alors plus nocive que bénéfique.

Par contre, réduite en poudre et utilisée comme aromate elle est bénéfique au foie et aux poumons.

Elle est utilisable avec tous les mets

Elle indique qu’elle soulage la toux et les poumons oppressés.

 

Le serpolet

de préférence moulu, à saupoudrer sur les plats contribue à l’entretien de la peau

 

Le pyrèthre (d'Afrique)

Contient des huiles essentielles, ce sui lui fait donner des picotements sur la langue. Il est surnommé « salivaire » ou « œil de bouc »

D’après Hildegarde

- il rend l’esprit clair, en favoristant le transport d’oxygène

- il favorise «un bon sang », en augmentant les défenses immunitaires

- il facilite une bonne digestion en contribuant à et l’équilibre acido-basique

"La camomille pyrèthre réduit les toxines qui vicient le sang, accroît le sang pur et rend l'esprit clair. Elle redonne de nouvelles forces à quiconque est affaibli voire défaillant, et ne laisse rien quitter l'organisme qui n'ait été préalablement digéré, mais lui assure au contraire une bonne digestion. La "salivaire" ou "œil de bouc" est un remède universel pour les biens portants comme pour les malades, car elle préserve la santé et chasse la maladie"

Le Dr Wighard Strehlow préconise d'en ajouter de petites quantité à l'alimentation. Deux à trois pincées à mêlées à la nourriture pendant ou après la cuisson suffisent[1]. Le pyrèthre aurait donc, selon Hildegarde, des vertus dépuratives, digestives et psychotoniques. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyr%C3%A8thre_d%27Afrique)

 

b2ap3_thumbnail_absinthe-s.jpg

L'absinthe est connue et employée depuis l'Antiquité (boisson de la déesse grecque Artémis d'où son nom d'Artémisia).
Elle était considérée comme antidote de la fameuse cigüe.
Elle fût rendue célèbre pour sa boisson réputée du XIX siècle, celle des poêtes dont Rimbaud, Verlaine et Baudelaire.

Ses propriétés sont, entre autres,
bactéricide, antivirale (elle fût employée comme insecticide !)
anti-inflammatoires
hypotenseur
antihistaminique

Précautions
La plante possède des substances actives dangereuses. Elles apparaissent surtout après la floraison.
Son usage doit être limité.
Elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Voici ce qu'en dit Hildegarde
"L'absinthe est tout à fait chaude et remplie de vertus, et elle est le souverain remède contre les langueurs. On peut mettre une bonne quantité de son suc dans du vin chaud, et, si on a mal à la tête, la frotter tout entière jusqu'aux yeux, aux oreilles et à la nuque: faire cela le soir, au coucher, et couvrir la tête jusqu'au matin avec un bonnet de laine. "
"On peut aussi piler de l'absinthe dans un mortier pour obtenir du suc, et y ajouter de la graisse et de la moelle de cerf, quatre parts de suc pour deux de graisse et une de moelle. Faire ainsi un onguent, et, quand on est l'objet d'une forte attaque de goutte qui menace de briser les membres, se frotter avec cet onguent, près du feu, et on sera guéri. "

 

Produits

b2ap3_thumbnail_arnica.jpg

L'arnica est utilisée depuis longtemps, entre autres,  pour ses propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoires, muculaires et circulatoires.
Bien qu'elle soit employée par plusieurs cultures sur plusieurs continents avant qu'elles aient se le transmettre, les recherches scientifiques modernes ont du mal à corroborer ces usages.

Hildegarde en propose un tout autre effet
"L'arnica est fort chaude et contient une chaleur vénéneuse. Lorsque quelqu'un, homme ou femme, brûle de désir amoureux, si une personne touche avec de l'arnica verte la peau de cet homme ou de cette femme, elle brûle alors d'amour pour celui qui a été touché; puis, lorsque cette herbe se sera desséchée, l'homme ou la femme qui aura été touché sera envahi par l'amour dont il aura été brûlé, au point d'en devenir fou."

Produits

b2ap3_thumbnail_calendula.jpg

Le Calendula est également appelé souci. Il était cultivé dès le XIIème siècle dans les jardins des monastères. Il y était apprécié comme épice.
Sainte Hildegarde le recommande contre certaines affections de l’intestin et du cuir chevelu.

Voici précisément ce qu'elle en dit.

Le calendula est froid, humide, il a beaucoup de verdeur, et il est efficace contre le poison. Si on a absorbé du poison, faire cuire du calendula dans de l'eau, rejeter l'eau et placer le résidu, chaud, sur l'estomac: le poison perd ainsi sa vigueur et se trouve rejeté. n faut ensuite faire chauffer du bon vin, y ajouter une bonne quantité de calendula, faire à nouveau chauffer, et, puisqu'on a bu du poison, boire ce vin tiède: on rejettera ainsi le poison par le nez, sous forme d'écume.
 
Et si des bœuf ou des moutons ont mangé quelque chose de mauvais qui les fait brusquement enfler, il faut piler du calendula, en exprimer le suc et leur mettre ce suc dans la bouche avec un peu d'eau, pour qu'ils l'avalent, et ils seront guéris. Si un bœuf ou un mouton tousse, il faut lui mettre du suc de calendula dans les narines, sans ajouter d'eau, et bien vite, il rejettera les humeurs mauvaises et sera guéri.
 
Si quelqu'un a la gale sur là tête, qu'il coupe ce qui est mou dans un morceau de lard, qu'il le rejette, et qu'il prenne la partie dure qui ,est juste à côté: qu'il l'écrase dans un mortier avec du calendula et s'en frotte la tête, souvent: ainsi, les croûtes tomberont et sa tête sera saine.
 
Et si quelqu'un a des ulcérations sur la tête, qu'il prenne des fleurs et des feuilles de calendula, en exprime le suc: qu'avec ce suc et un peu d'eau, il fasse une bouillie de farine de blé ou de seigle; qu'il s'en recouvre toute la tête, avec un linge pardessus, et laisse le tout s'échauffer, jusqu'à ce que la bouillie se fendille; qu'il l'enlève alors. Qu'il prépare ensuite une autre bouillie de la même façon et la mette tout autour de sa tête : et cela pendant neuf jours. Et, chaque fois qu'il enlève la bouillie de sa tête, qu'il se lave avec une lessive de calendula, qu'il aura tenue prête, et ainsi il guérira.

 

De nos jours, nombre de ces propriétés ont été confirmées ou précisées par les recherches modernes. En particulier les propriétés

  • anti-inflammatoire
  • anti-oedémateux
  • anti-viral
  • anti-tumoral
  • Immunomodulateur
  • VIH certains extraits de calendula ont même un effet de protection contre le VIH

Lien: Article Wikipédia

Produits

b2ap3_thumbnail_canabis-sativa.jpg 

"La santé vient du chanvre"

Le chanvre est chaud, et il pousse quand l'air n'est ni trop froid ni trop chaud, telle est sa nature. Sa graine contient la santé, et, pour les gens en bonne santé, il constitue une saine nourriture; dans l'estomac, il est léger et utile, parce qu'il diminue quelque peu les écoulements d'humeurs, et on peut le digérer facilement, et il diminue les humeurs mauvaises et renforce les bonnes. Cependant, si on a la tête fatiguée et le cerveau vide, et que l'on mange du chanvre, celui<i provoquera facilement une légère douleur dans la tête. En revanche, à celui qui a la tête en bonne santé et le cerveau plein, il ne fait point de mal. Si on est vraiment malade, il provoquera un peu de douleur dans l'estomac. Chez celui qui n'est qu'un peu fatigué, son absorption ne fait point de mal.

Les recherches modernes ont démontré que l'huile de chanvre dont l'équilibre oméga3/oméga6 est celui qui coïncide exactement avec celui de notre organisme.

Aujourd'hui, la culture et l'utilisation du chanvre à usage "non récréatif" sont réhabilités, par exemple en Bretagne où elle se répand.

Mots clés: Cholestérol Graisse

 b2ap3_thumbnail_chardon-marie.jpg

Silybum marianum  pour désigner le chardon comestible

Les Grecs de l'Antiquité connaissaient déjà les propriétés du chardon-Marie pour traiter les troubles hépatiques et biliaires. Pline l'Ancien recommandait de prendre le jus de la plante mélangé à du miel pour « éliminer les excès de bile ».

Hildegarde en dit:
"Le chardon piquant contient du froid et il est très utile. Si quelqu'un éprouve une douleur au cœur, ou ailleurs dans l'un quelconque de ses membres, qu'il prenne du chardon piquant, avec un peu moins de sauge; qu'il en recueille le suc dans un peu d'eau, et, au moment même où il éprouvera ces douleurs, qu'il en boive, et il se portera mieux."


Confirmation par les recherches modernes
La Commission E a approuvé, en 1989 l'usage de l'extrait normalisé à 70 % de silymarine pour traiter les intoxications hépatiques et, comme adjuvant, l'hépatite et la cirrhose du foie. En 2002, L’OMS reconnaissait sensiblement les mêmes usages.
Les Européens considèrent généralement que la silymarine que renferme le chardon-Marie est l'une des substances hépatoprotectrices les plus puissantes. Même en médecine classique, on s'en sert pour la prévention et le traitement de divers troubles liés au foie : hépatite, cirrhose, calculs biliaires, ictère (jaunisse) et dommages hépatotoxiques. De l'avis des cliniciens qui s'en servent dans leur pratique, la silymarine peut régénérer les tissus abîmés du foie en plus de protéger cet organe contre les effets des toxines naturelles (champignons, morsures de serpents, piqûres d'insectes, alcool, etc.) ou synthétiques (solvants, produits de nettoyage, médicaments, etc.). La silybine semble efficace dans le cas d'intoxication par de l'amanite phalloïde[

Référence
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chardon-Marie

Produits

Conformément aux lois et directives en vigueur, nous vous rappelons que ce site n'est pas un site de médecine ni de conseils médicaux mais un site d'alimentation naturelle.

Aller au haut