Blog Hildegarde

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog

Plantes

Introduction à l'herboristerie selon Sainte Hildegarde. Les plantes selon Sainte Hildegarde, plantes conseillées, plantes déconseillées. Relation avec les affections

b2ap3_thumbnail_absinthe-s.jpg

L'absinthe est connue et employée depuis l'Antiquité (boisson de la déesse grecque Artémis d'où son nom d'Artémisia).
Elle était considérée comme antidote de la fameuse cigüe.
Elle fût rendue célèbre pour sa boisson réputée du XIX siècle, celle des poêtes dont Rimbaud, Verlaine et Baudelaire.

Ses propriétés sont, entre autres,
bactéricide, antivirale (elle fût employée comme insecticide !)
anti-inflammatoires
hypotenseur
antihistaminique

Précautions
La plante possède des substances actives dangereuses. Elles apparaissent surtout après la floraison.
Son usage doit être limité.
Elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Voici ce qu'en dit Hildegarde
"L'absinthe est tout à fait chaude et remplie de vertus, et elle est le souverain remède contre les langueurs. On peut mettre une bonne quantité de son suc dans du vin chaud, et, si on a mal à la tête, la frotter tout entière jusqu'aux yeux, aux oreilles et à la nuque: faire cela le soir, au coucher, et couvrir la tête jusqu'au matin avec un bonnet de laine. "
"On peut aussi piler de l'absinthe dans un mortier pour obtenir du suc, et y ajouter de la graisse et de la moelle de cerf, quatre parts de suc pour deux de graisse et une de moelle. Faire ainsi un onguent, et, quand on est l'objet d'une forte attaque de goutte qui menace de briser les membres, se frotter avec cet onguent, près du feu, et on sera guéri. "

 

Produits

b2ap3_thumbnail_acerola.jpg

Cette plante pousse spontanément en Amérique du sud et aux Antilles.
Elle n'était donc pas connue d'Hildegarde.
C'est un arbre dont le fruit ressemble beaucoup à la cerise et est appelé "cerise des Antilles"
Il est cultivé en particulier au Brésil. C'est un remède naturel des indiens d'Amazonie.

Son fruit contient 20 à 30 fois plus de vitamine C que l'orange. Il est également riche en vitamines du groupe B: B6, B1, en vitamine A et en minéraux : fer, calcium, phosphore, potassium et magnesium.

Il est donc très indiqué pour une action antiinfectieuse et tonifiante.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ac%C3%A9rola

Produits

 

b2ap3_thumbnail_angelique.jpg 

 

Angelica archangelica

Plante connue depuis très longtemps. Son nom vient des propriétés magiques qu'on lui attribuait.

Au Moyen-âge, les mendiants de la Cour des Miracles se frottaient la peau et son suc irritant provoquait des ulcères capables d'inspirer la pitié. Les Médecins de la Renaissance l'appelaient "racine du Saint-Esprit"

...

 anis vert.jpg

Hildegarde

L'anis vert est plus froid que chaud et n'est pas très utile à l'homme car son suc est fort. On peut toutefois en porter sans cesse attaché autour du cou: ainsi, on ne pourra être victime de l'évocation des démons, des formules magiques, des ensorcellements qui ne sont opérés ni par une nourriture ni par une boisson.

 

Usage moderne admis:

  • douleurs dyspeptiques avec spasmes gastro-intestinaux
  • ballonnements
  • flatulences
  • catarrhes des voies respiratoires supérieures

 

Produits

b2ap3_thumbnail_arnica.jpg

L'arnica est utilisée depuis longtemps, entre autres,  pour ses propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoires, muculaires et circulatoires.
Bien qu'elle soit employée par plusieurs cultures sur plusieurs continents avant qu'elles aient se le transmettre, les recherches scientifiques modernes ont du mal à corroborer ces usages.

Hildegarde en propose un tout autre effet
"L'arnica est fort chaude et contient une chaleur vénéneuse. Lorsque quelqu'un, homme ou femme, brûle de désir amoureux, si une personne touche avec de l'arnica verte la peau de cet homme ou de cette femme, elle brûle alors d'amour pour celui qui a été touché; puis, lorsque cette herbe se sera desséchée, l'homme ou la femme qui aura été touché sera envahi par l'amour dont il aura été brûlé, au point d'en devenir fou."

Produits

Conformément aux lois et directives en vigueur, nous vous rappelons que ce site n'est pas un site de médecine ni de conseils médicaux mais un site d'alimentation naturelle.

Aller au haut